Depuis trois mois et la crise ukrainienne, l’environnement économique a complètement changé. Le besoin d’accélérer la transition énergétique se fait encore plus sentir alors que les prix des énergies fossiles flambent un peu partout en Europe et pèsent sur les bilans des entreprises. Pour nos dirigeants, l’indépendance énergétique devient une priorité. Le gouvernement vient d’annoncer que la France visait désormais une baisse des émissions de 50% d’ici à 2030, contre 40% auparavant. Surtout les acteurs économiques qui accélèrent également depuis quelques mois.

En 2021, les émissions de gaz à effet de serre de l’Hexagone ont diminué de 3,8% par rapport à 2019, pour s’établir à un niveau 23% inférieur à celui de 1990. Mais pour aller plus loin et arriver à la neutralité carbone, plusieurs dizaines de milliards d’euros seront nécessaires et le contexte réglementaire devra être largement simplifié. Retour sur les enjeux des ENR présents et à venir avec sept acteurs clés du marché.

Guy Auger, Associé Andera Infra déclare ‘‘Le stockage est le chaînon manquant de l’action gouvernementale. On peut multiplier les projets d’ENR mais si on n’a pas vraiment de marché de stockage en France, on va se retrouver avec un problème d’overproduction d’ici 2030. ’’

Cliquez ici pour découvrir l’intégralité de l’article du Magazine des Affaires.

Partager sur :

d'autres actualités andera Infra